Vertus cathartiques du net

En première page de wordpress, je suis tombé sur cet avis de décès : « Mon petit Benjamin est décédé aujourd’hui à 13h30…  J’ai signalé le 911 ce midi parce qu’il n’allait vraiment pas bien (…) Il a cessé de respirer dans mes bras (…) Ils l’ont transportés à l’hopital (…) Son coeur refusait de recommencer à battre, pourtant ses bronches étaient libérées… Il n’a jamais reparti (…) »

Inutile de retranscrire l’intégralité de ce texte lancé comme une bouteille à la mer en plein nauffrage. Le blog, intitulé « Les cornus » et dont l’objet se confond avec l’adresse « mafamilia.wordpress.com », tourne dès le premier billet autour de la maternité, des joies mais aussi des difficultés, de la culpabilité et des doutes qui peuvent l’accompagner. Bref un blog de maman à destination d’autres mamans. Jusqu’à ce billet terrible annonçant la mort du petit dernier.

Il est naturellement difficile d’imaginer ce que serait sa propre réaction dans une situation pareille. Mais mon premier réflexe serait-il de m’accrocher à mon blog comme à une bouée de sauvetage et d’y écrire ce qui vient d’arriver ? Je ne crois pas. Enfin, je n’en sais rien. Je suis moi-même un peu sous le choc. Comme les internautes qui ont aussitôt fait part de leur émotion et de leurs condoléances. Face aussi à la réaction de cette femme qui soulève des questions qui ne sont pas simplement d’ordre personnel. Des questions du style : peut-on qualifier ce qui est écrit de « billet » ? Dois-je renvoyer à son blog en indiquant « Pour plus d’infos » ? Et dois-je même y renvoyer sans prendre le risque de susciter une forme de voyeurisme ? Et parler de ce que je viens de lire, comme ça, comme d’un curieux phénomène de société, au risque de passer pour un sans-coeur ? Une chose, au moins, me semble sûre : ces questions n’appellent pas de réponses immédiates. Mais au contraire, un peu de recul.

P.S.

Ce billet a suscité une avalanche de réactions. Certains internautes partagent mon trouble. D’autres, plus nombreux, s’étonnent de mon étonnement. Chacune de ces opinions est naturellement respectable pour peu qu’aucune ne s’érige en vérité, a fortiori dans un domaine où il ne peut pas y en avoir. En revanche, ce qui est problématique et qui est souligné, à juste titre, par plusieurs internautes c’est la présence d’un lien sur « mafamilia » renvoyant à ce blog. J’igore toujours comment ce lien a pu être publié sans mon assentiment et sans celui de « mafimilia ». J’en ai, en tout cas, demandé la suppression samedi 7 février dernier.

%d blogueurs aiment cette page :