Les classiques de la bande dessinée historique

Article en construction

Peplum – Blutch

Nombre de volumes : 1 – Année de parution : 1997

Auteur : né en 1967, Blutch fait ses débuts dans Fluide glacial avant de publier à l’Association et chez Cornelius. Après la parution de Peplum, il signe notamment une autobiographie de son enfance, Le petit Christian puis Blotch où il évoque à travers son histoire et celle de Fluide glacial tous les affres de la création : le ratage, la suffisance, la sclérose.

Période : la Rome décadente de la fin du Ier siècle, selon une libre interprétation du Satyricon de Petrone, sorte d’Iliade et d’Odyssée placée sous le signe de l’amour et de la jalousie.

Les héros : Encolpe frappé d’impuissance par le dieu Priape, Ascylte, l’ami d’Encolpe et Giton dont Ascylte est amoureux.

L’intérêt de la BD :

  • intérêt historique : faible. La grande histoire n’est clairement pas le sujet, ni même la toile de fond de cette bande dessinée, tout juste le prétexte à de multiples références littéraires (de Pétrone mais aussi de Shakespeare), artistiques (David, notamment) ou cinématographiques (Satyricon de Fellini).
  • intérêt narratif : fort. L’histoire n’est pas une adaptation en bande dessinée de Satyricon mais un récit « à la manière de » composé d’une série de micro-récits qui forment un ensemble aussi décousu que le livre de Petrone.
  • intérêt graphique : très fort. Un dessin expressif, changeant et charbonneux. En un mot : inventif.

A regarder avant de préférence : Satyricon de Fellini.

Récompenses :  Prix International de la Ville de Genève en 2002 pour Vitesse Moderne et le Grand Prix de la Ville d’Angoulême en 2009.

Lire aussi la lecturederaymond.over-blog.com

Antiquité romaine

Alix – Série de Jacques Martin

Nombre de volumes dessinés et écrits par l’auteur : 19 (depuis la mort de Jacques Martin, la série se poursuit) – Années de publication : 1948-1988

Auteur : collaborateur de Hergé durant 19 ans, de 1953 à 1972, Jacques Martin crée le personnage d’Alix en 1948, celui du journaliste Lefranc en 1958 puis celui du maître sculpteur Jhen en 1978. Scénariste d’une production de plus en plus prolifique et confronté à un début de cécité, il délègue progressivement la réalisation graphique à d’autres auteurs. Il est décédé à 89 ans en 2010. D’autres auteurs poursuivent la série complétée depuis septembre 2012 par une nouvelle série : Alix sénator, le héros ayant pris quelques reponsabilités et quelques années de plus.

Période : La république romaine finissante, à la veille de l’affrontement entre César et Pompée.

Les héros : Alix, fils adoptif d’un riche romain, et son ami, Enak, prince egyptien.

A lire prioritairement : Le dernier spartiate (traduit en grec et en latin). La série connaît son âge d’or, selon universalix.fr, du volume 6 au volume 17.

L’intérêt de la BD : 

  • intérêt historique : fort. Jacques Martin est connu pour son exigence « quasi maladive » de vraisemblance. Grand voyageur, Alix nous fait découvrir les différentes civilisations du bassin, romaine, greque, gaulloise, chinoise…
  • intérêt narratif : fort. Des scénarios riches, des personnages complexes. Un point à souligner : « les femmes sont souvent mises à l’honneur : belles, fortes, intelligentes et parfois cruelles, mais jamais ridicules comme elles pouvaient l’être dans les bandes dessinées de cette époque. » – universalix.fr
  • intérêt graphique : fort. Un dessin à la fois classique et élégant. Sans originalité ou maniériste, diront certains.

Récompenses : 1978 – Prix Alfred à Angoulême pour la série Alix; 1979 – Prix Saint-Michel à Bruxelles pour ses trois séries Alix, Lefranc et Jhen; 1989 – BD d’Or à Grenoble au 1er Salon Européen de la BD, pour Le Cheval de Troie; 2003 – Grand Prix Saint-Michel; 2005 – Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres (Le discours); 2008 – Crayon d’or au 22e festival de bande dessinée de Middelkerke

Lire aussi l’histoire de la série sur universalix.fr et une des nombreuses interviews de Jacques Martin

Murena – Série de  par Philippe Delaby et écrite par Jean Dufaux

Nombre de volumes :

Année de publication : 1997-2010

Auteurs : Né en 1949, Jean Dufaux est le scénariste de plus de quarante séries différentes. Avec le dessinateur Philippe Delaby, né en 1961, il devient un auteur à succès grâce à la série Murena.

Période : Rome sous les règnes de Claude puis de Néron.

Les héros : Néron et son ami, Murena, fils illégitime de Claude, le père de Néron.

A lire prioritairement :

L’intérêt de la BD :

  • intérêt historique : fort. À la fin de chaque tome, un glossaire définit les mots latins utilisés ou précise le contexte historique d’une scène. Il est parfois suivi d’un erratum quand une inexactitude dans un album précédent a été signalée au scénariste. La série a par ailleurs fait l’objet d’un numéro spécial du magazine L’Histoire en 2009, Rome au temps de Néron avec un article intitulé « Le vrai et le faux dans Murena ».
  • intérêt narratif : fort.
  • intérêt graphique : relatif. Un dessin travaillé et précis mais sans élégance, ni originalité particulière. Comme souvent malheureusement dans les séries.

A lire en priorité : Le premier tome.

Récompense : grand prix de la Société des gens de lettres pour La Déesse noire, prix Château-de-Cheverny de la bande dessinée historique pour Revanche des cendres.

Lire aussi :

Moyen Age

Jhen – Série de Jacques Martin

Nombre de volumes :

Période : La France déchirée par la guerre de 100 ans, de la mort de Jeanne d’Arc en 1431 à 1439.

Les héros : Jhen et son ami, Gilles de Rais.

A lire prioritairement : Barbe Bleue et Les écorcheurs.

L’intérêt de la BD : 

  • intérêt historique : relativement fort. La série est dominée par la figure historique et légendaire de Gilles de Rais. Comme toutes les séries de Jacques Martin, une grande attention est accordée à la reconstitution de cette époque troublée : Écorcheurs, grands seigneurs vivant de rapines, faiblesse du pouvoir royal, menace des « Gotons »…
  • intérêt narratif :
  • intérêt graphique : fort. Remarquable qualité des décors, à l’égal, sinon supérieure à celle d’Alix.

Lire l’analyse d’un médiéviste sur crm.revues.org

Henri IV

Les 7 vies de l’épervier

Nombre de volumes : 7 – Année de parution : 1983-1991

Période : de la fin du règne du roi Henri IV à l’avénement de Louis XIII.

Les héros : destins croisés d’une famille de petite noblesse auvergnate et des membres de la famille royale.

L’intérêt de la BD 

  • intérêt historique : très relatif. La description d’une royauté encore fragile sert de prétexte ou de toile de fond aux aventures d’un héros masqué plus proche de Zorro que d’un personnage d’Alexandre Dumas ou de Victor Hugo.
  • intérêt narratif :
  • intérêt graphique : indéniable. Julliard est un dessinateur classique mais son style qui ne manque pas de panache s’inscrit dans la lignée des grands illustrateurs de la fin du XIXe siècle.

Récompenses :

Lire aussi

XVIIIe siècle

Les passagers du vent

La période : l’univers de la mer au XVIIIe siècle et la traite des esclaves.

Les héros : Isa, jeune noble dont on a volé l’identité, son amie anglaise Mary et le matelot Hoel.

A lire en priorité : Les volumes 1 et 2.

L’intérêt de la BD :

  • intérêt historique : relatif.
  • intérêt narratif :
  • intérêt graphique : variable. C’est selon. Certains – la majorité – trouvent le style de Bourgeon magnifique. D’autres, moins nombreux, le jugeront plutôt vulgaire. La plupart du temps, les couleurs et le traitement des décors font l’unanimité.

Lire aussi

XIXe siècle

Malet – Nicolas Junker

Période : premier empire.

Le héros : Malet n’a qu’une idée en tête : renverser napoléon Ier ! Mais cette fois, de la maison de santé où il est interné, il a peut-être trouvé l’idée géniale.

L’intérêt de la BD

  • intérêt historique
  • intérêt narratif
  • intérêt graphique

Sambre – Série d’Yslaire

Période : La France de Balzac.

A lire prioritairement :

L’intérêt de la BD

  • intérêt historique
  • intérêt narratif
  • intérêt graphique

Première guerre mondiale

La guerre des tranchées – Tardi

Période : 14-18

Auteur

Ce qui fait l’intérêt de la BD

  • intérêt historique
  • intérêt narratif
  • intérêt graphique

L’ambulance 13

Période : les méandres obscurs et méconnus de ces tranchées.

A lire prioritairement :

Ce qui fait l’intérêt de la BD

  • intérêt historique
  • intérêt naraatif
  • intérêt graphique

Guerre d’Espagne

No pasaran – Série de Giardino

Résumé

Pourquoi c’est la meilleure BD ?

A lire en priorité

Lire aussi

Seconde guerre mondiale

Hitler

Résumé : Une amitié entre un jeune allemand et un jeune juif, dechirée par l’arrivée du nazisme.

Pourquoi c’est la meilleure BD ?

A lire en priorité

Lire aussi

La bête est morte !

Résumé

Pourquoi c’est la meilleure BD ?

A lire en priorité

Lire aussi

Génocide

Maus – Spiegelman

Résumé : Maus raconte comment les parents de l’auteur ont survécu aux camps de lamort et comment l’auteur porte cette histoire. Dès les premières pages, Spiegelman aborde un thème majeur de la littérature de la Shoah : la déshumanisation entrainant un total manque de solidarité entre les déportés. Le père dit à son jeune fils qui pleure parce que ses amis sont partis sans lui : « Des amis ? Tes amis ? Enfermez-vous tous une semaine dans une seule pièce sans rien manger… Alors tu verras ce que c’est, les amis… »

Pourquoi c’est la meilleure BD ?

A lire en priorité

Lire aussi

Grande fresque

Histoire de France en bande dessinée – Larousse

Période : 

A lire prioritairement :

Intérêt de la BD

 

%d blogueurs aiment cette page :