La bande dessinée en 2012 : créative, intelligente et cultivée

La planète des sages, encyclopédie mondiale des philosophes et de la philosophie 

Jul et Charles Pépin

Genre : vulgarisation comique.

Le sujet : les penseurs qui ont marqué l’histoire de la philosophie depuis trois mille ans. Sur une page, un résumé des théories les plus complexes de chaque philosophe par Charles Pépin, et sur l’autre page, la vision du même philosophe par le dessinateur Jul.

Les auteurs : Jul, auteur de Silex and the City, et Charles Pépin, journaliste et universitaire.

Le style : très influencé par Reiser, proche de Marion Montaigne (voir ci-dessous).

Première qualité : condenser en deux pages, une de texte, l’autre dessinée, l’essence d’une pensée philosophique. Trop fort !

Tu mourras moins bête* – Quoi de neuf docteur moustache ? 

Marion Montaigne

Genre : vulgarisation comique.

Le sujet : ce qu’il faut absolument savoir sur votre corps « si vous croyez que l’apostose est une maladie des pieds ou su vous pensez que le « stade anal » est un lieu de concert de 100 000 personnes »…

Le style : très influencé par Reiser, proche de Jul (voir ci-dessus).

L’auteur : Depuis 2008, Marion Montaigne est l’auteur d’un blog humoristique de vulgarisation scientifique intitulé Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même). Depuis le 1er mars 2010, elle participe au feuilleton en ligne Les Autres Gens scénarisé par Thomas Cadène. Source : wikipedia.

Première qualité :  une vulgarisation scientifique efficace et drôle à la fois.

En savoir plus : le blog de Marion Montaigne et les avis des internautes sur le volume 1

L’amour 

Bastien Vives

Le genre : histoires courtes.

Le sujet : l’impossible vie au quotidien de Mars de Vénus, l’amour avec un petit a.

L’auteur : après s’être penché sur l’univers familial, le monde clos des jeux vidéos ou encore l’inceste bucolique, l’auteur âgé de 28 ans poursuit son étude de moeurs du XXIe siècle avec L’amour. Nul besoin d’être séparé pour ne plus se comprendre.

Le style : épuré. Un peu à la manière de Blutch.

Première qualité : dans un style sans vulgarité ni prétention, l’auteur parvient à renouveler des sujets pourtant usés jusqu’à la corde : la différence homme-femme et l’usure du quotidien.

Vingt-trois prostituées

Chester Brown

Le sujet : l’amour tarifé, ses avantages mais aussi ses limites.

L’auteur

Le style : très américain, très Clowes.

La première qualité : Obsédé par l’idée que le sexe et les sentiments font nécessairement mauvais ménage, l’auteur choisit de devenir le meilleur ami de son ex et de se servir sur le marché du sexe tarifé. Une quête emprunte de solitude, de lucidité et de tristesse.

Ce livre devrait me permettre de résoudre le conflit au Proche-orient, d’avoir mon diplôme et de trouver une femme 

Sylvain Mazus

Le genre : livre d’auteur.

Le sujet :  étudiant les Beaux-Arts à Strasbourg, Sylvain Mazus décide de tout plaquer et de rester à Berlin pendant son voyage d’échange, puis part au Liban pour trouver sa véritable voie : le bonheur et celui de l’humanité. Hélas, ni la compréhension des problèmes, ni la volonté de les résoudre ne suffiront… 

Le style : entre Trondheim et Sfar.

La qualité première : l’histoire d’une fascination de l’Occident pour l’Orient doublée d’une réflexion profonde sur la spécificité de la BD par rapport aux autres arts narratifs.

Une réserve : porteur d’une promesse en partie irréaliste, le livre déçoit en perdant parfois le fil de sa propre histoire.

En savoir plus : la critique de pariscilaculture.fr et de actualitte.com

Science Foot

Pierre La Police

Genre : décalé branché.

Le sujet :

L’âge d’or de Mickey Mouse , L’intégrale T4 1942-1943 

Floyd Gottfredson

Genre : classique.

Le sujet : A une époque, les années 30, où l’Amérique traverse une crise sans précédant, Mickey apparaît comme un héros résolument optimiste.

Le style : second auteur à mettre la célèbre souris en BD, Gottfredson ne la quittera plus durant 45 ans. Les éditions Glénat lui rendent hommage en publiant pour la première fois en France l’intégralité de ses strips de manière chronologique.  Un monument de la BD mondiale.  

L’auteur : engagé aux Studios Disney en 1929 comme intervalliste pour l’animation, il se voit confié les aventures de Mickey Mouse en 1930. On lui doit les physiques définitifs de Dingo et Pat Hibulaire, ainsi que des personnages comme le commissaire Finot, Iga Biva ou le Fantôme noir. Comme Carl Barks (Donald Duck) et comme tous les dessinateurs Disney, Gottfredson n’est autorisé à signer aucune de ses bandes dessinées. Son nom commence à être connu des fans au cours des années 1960.

Une réserve : le fait de publier en couleur des aventures initialement conçues en noir et blanc relève de l’hérésie.

%d blogueurs aiment cette page :