Les 15 plus célèbres maisons de villégiature de l’Antiquité jusqu’à 1890

La pratique du séjour à la campagne est ancienne. Les citoyens romains avaient l’habitude de séjourner une partie de l’année dans leur villa à la campagne pour se reposer des tracas de la ville. La pratique reprend à la Renaissance en Italie. De riches Vénitiens se font construire des villas par Palladio, l’architecte en vogue au XVI° siècle. Le XVIII° siècle, avec l’apparition du sentiment de nature, correspond à une augmentation du nombre de maisons de campagne autour de Paris, sur l’initiative de quelques philosophes et écrivains. Les folies précèdent les résidences de week-end bourgeoises et les villas de vacances. Au XIX° siècle, la villégiature se développe en parallèle du tourisme. La maison de campagne sert aux propriétaires terriens non agriculteurs à administrer leur exploitation. Elle peut aussi remplir une fonction électorale et permettre d’atteindre le rang de notable en province (statut non envisageable à Paris).

Antiquité

VILLA ROTONDA

Villa romaine du Casale – Piazza Armerina : célèbre pour la beauté et l’incroyable richesse des éléments architecturaux et des décors, la villa aurait appartenu à un représentant de l’aristocratie sénatoriale romaine, très probablement un préfet de Rome ou à un tétrarque Dioclétien. Les mosaïques présentent différents styles et cycles narratifs: l’un dédié à la mythologie et aux poèmes homériques, l’autre avec des références à la nature et à la vie quotidienne de l’aristocratie romaine. Les restes de la villa se répartissent en quatre zones: l’entrée monumentale avec une cour en forme de fer de cheval, le corps central de la villa, construit autour d’une cour avec jardin, une grande salle avec trois absides (trichora), précédée d’une colonnade ovoïdale, autour de laquelle se développent différentes pièces, et les thermes. En savoir +

XVe siècle

CA D’ORO

La Ca’ d’Oro représente un bon exemple du style qui marque le passage du Gothique à la Renaissance à Venise. Les réseaux de galerie aux premier et second étages. Les parapets des fenêtres et des balcons montrent clairement des formes appartenant encore au gothique tardif ; la colonnade du rez-de-chaussée et les petites fenêtres carrées de l’aile droite évoquent déjà, quant à elles, le style de la Renaissance. L’immeuble est resté inachevé, et l’aile gauche manquante explique l’asymétrie de la façade.

XVIe siècle

VILLA FIESOLE

Villa Fiesole : Sa construction fut considérée par ses contemporains comme une prouesse. Les différents niveaux de terrassement nécessitérent des murs de soutènement aux dimensions alors inédites. Chaque niveau « associait étroitement l’architecture des locaux et les jardins selon une division rationnelle. » La villa offrait depuis ses hauteurs un magnifique panorama sur Florence. Elles correspondait au lieu de villégiature idéal décrit par Alberti dans son traité Della Famiglia « un peu élevé, dans un environnement de champs et forêts ».

VILLA ROTONDA

Villa Rotonda ou Villa Almerico-Capra – près de Vicence en Vénéti Palladio (1566 et 1571) : Comme la villa Rotonda est construite au sommet d’une colline offrant une magnifique vue, Palladio choisit de ne pas faire une seule façade principale (comme ce fut le cas avec ses précédentes villas), mais quatre façades qui font ainsi bénéficier le propriétaire d’un panorama extraordinaire. Les quatre façades de la villa Rotonda forment alors, en plan, une croix grecque (quatre branches de même taille). Ceci n’est pas anodin, Andrea Palladio ayant construit cette villa pour un chanoine.

XVIIe siècle

Chiswick House

XVIIIe siècle

LE PETIT TRIANON ET LE HAMEAU DE LA REINE

Petit Trianon – 1762 – Ange-Jacques Gabriel

CHATEAU DE BAGATELLE

Château de Bagatelle – François-Joseph Bélanger (1777)

MAISON CARREE D’ARLAC

Château Peychotte appelée également Maison Carrée d’Arlac – Jean-Baptiste Dufart (1785-89)L’édifice, de plan massé et de style palladien, situé sur une colline. Contrastant avec l’austérité de la façade Nord, la majestueuse façade Sud est ornée d’une colonnade corinthienne semi-circulaire, surplombant un escalier monumental aux marches convexes. L’ensemble dominait un parc paysager

XIXe siècle

MAISON D’HENRY DELAMATER

Maison d’Henry Delamater (1844)

Les maisons les plus célèbres

> Du XVIIe siècle à 1890

> De 1890 à 1909

> De 1910 à 1928

> De 1928 à 1940

> De 1940 à aujourd’hui

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :